SOSIES

 

Théâtre des Halles
rue du roi René
84000 – Avignon

du 7 au 31 juillet
relâche les 13,20 et 27

à 19h au Chapitre

 

Sosies loupe 

 

Comment vit-on quand on veut être le sosie de X, que ce soit de Johnny, Gainsbourg ou Céline Dion ?

Comment arriver à être soi ? Comment exister ?

Pas facile cette vie d’apparence, car tout n’est alors qu’apparence, faux semblant. D’autant plus que le sosie en question n’est pas un sosie de luxe, reconnu et apprécié, non c’est du ringard de troisième zone, du sous-produit pour scène au fond d’un bistrot, du faux à deux balles. Il n’a ni la voix ni l’apparence.

Nos héros de pacotille vivent dans le même immeuble, avec une pelouse encombrée de boîtes et de bouteilles de bière. C’est ringard à souhait, ils tirent la ficelle sans aucune reconnaissance. Série de portraits, d’instants de vie, de problèmes éculés. Il est Gainsbourg enfin il veut être, mais il se débat face à son fils adoptif qui rue dans les brancards et conteste son adoption, son prénom, ses parents en fait. Il ne veut plus en entendre parler mais il est aussi paumé que ses parents alors pas facile de prendre le cap de la liberté. Il rencontre une fille paumée elle aussi qui veut réussir dans la vie mais sans se forcer. En rencontrant le pseudo sosie de Johnny elle veut elle aussi rentrer dans cet univers où elle pourrait se faire un quart de SMIC par représentation.

Fresque d’un monde marginal c’est à dire qui vit sur les marges de la vie, dans un univers glauque dont on croirait les fenêtres fermées, les frigos vides et les estomacs criant famine. Univers sans espoirs, sans lendemains sans aucune perspective....

Les héros sont fatigués, ils tranent leurs carcasses sans plus croire à un quelconque lendemain, ils sont désabusés et quand l’un d’eux prend un coup de couteau , il ne réagit même pas, il subit en silence, victime expiatoire d’un combat qui n’est même pas mené.

Leur univers est sans lendemain, leur horizon est bouché, leur vie est un vide insondable.

John Arnold et David Sighicelli en sosies sont criant de vérité, trainant leur dégaine

Victoire Goupil et Xavier Guelfi deux ados paumés en quête d’un avenir meilleur qu’ils n’arrivent pas à construire ni à se construire eux-mêmes sont touchants dans leur mal être.

Rémi de Vos trace un monde sans issue, sa vision est sans concession, c’est bourré d’humour, on prend un plaisir inouï à se promener dans son univers.

Alain Timar metteur en scène de talent mais aussi scénographe reconnu signe ici une scénographie des plus réduite, donnant aux acteurs la plus grande importance mais laissant au texte sa liberté.

Une pièce qu’il faut voir... c’est jubilatoire.

Jean Michel Gautier

 

Sosies

de Rémi de Vos

avec John Arnold, Victoire Goupil, Xavier Guelfi, Christine Pignet et David Sighicelli

lumières et musique Richard Rozenbaum

 

 

Mis en ligne le 7 juillet 2021

Merci de cliquer sur J’aime

DERNIERS ARTICLES