LE BONHEUR DES UNS

 

Théâtre des Béliers
53 Rue du portail Magnanen
84000 – Avignon

du 7 au 31 juillet
à 13h30
relâches les 12,19 et 26 juillet

 

Le Bonheur des uns loupePhoto © Alain Szczuczynski

 

Elle et lui vivent en couple, ils ont tout pour être heureux et pourtant ils ne le sont pas. Il a même remarqué que son frigo est triste, c’est peu dire. La tristesse les envahit. Ils vont voir leurs voisins qui affichent avec outrecuidance un bonheur parfait bavant sur tout l’intérieur de leur appartement. On ne peut s’empêcher de penser à ce courant de pensée né après mai 68 où on recherchait le bonheur à tout prix. La façon de parler, les expressions et les attitudes de la voisine sont en plein dedans, attitudes et discours qu’on va retrouver dans les années 90.

Le bonheur, ça se cultive, se met en mots, s’affiche dans le design, le Feng Shui.

Alors en rendant visite à leurs voisins ils vont tomber dans la marmite du bonheur comme Obélix chez les Gaulois.

Le couple en mal-être au départ prend les voisins avec une certaine distance, puis peu à peu, il est conquis et adhère à leur démarche « grain de raisin ». Il croit au bonheur, à ce bonheur matériel et artificiel il faut le reconnaître.

Mais ce bonheur est fragile et peut sombrer à tout instant. Les voisins en font les frais.

La vie est un piège infernal où l’existence de chacun peut à tout moment être remise en cause, où l’harmonie peut être de courte durée. Ainsi la quête du bonheur est une quête illusoire, pleine de rebondissements et de pièges.

L’auteur metteur en scène a conçu un intérieur adapté où les personnages sont piégés, comme les oiseaux quand ils leur font manger du pain alcoolisé. L’individu est libre mais son bonheur n’en dépend pas, son bonheur est fragile, il peut sombrer à tout instant.

 On est en pleine réflexion existentielle. On pense à Camus et son Sisyphe, peut-on les imaginer heureux à leur tour. Mais leur bonheur, il est où, il est lié à quoi ? C’est le gros problème.

Une belle mise en scène, dans un décor tiré au cordeau et bien sur un jeu des comédiens magique, tous les quatre sont excellents, ils portent la pièce à son maximum. Une belle réussite.

Jean Michel Gautier

 

Le Bonheur des uns

texte et mise en scène Côme de Bellescize

Avec David Houri, Coralie Russier, Éléonore Joncquez et Vincent Joncquez

Scénographie Camille Duchemin
Lumière Thomas Costerg
Son Lucas Lelièvre
Costumes Colombe Lauriot-Prévost

 

 

Mis en ligne le 26 juillet 2021

Merci de cliquer sur J’aime

DERNIERS ARTICLES