L’HOMME QUI AIMAIT LES ARBRES

 

Espace Roseau Teinturiers
45 rue des Teinturiers
84000 – Avignon

du 6 au 30 juillet
à 12h40

jours pairs

 

loupe Photo© Philippe Hanula

 

Giono la voix de la Provence, l’auteur d’entre les auteurs qui a raconté avec bonheur cette région de France est un romancier reconnu et apprécié. On passera sous silence son comportement et certains écrits publiés durant la guerre de 40 pour ne pas ternir son image de papier glacé.

Il avait été traumatisé par celle de 14, mais en 40 il n’a pas eu un rôle exemplaire.

 On lui a reproché aussi son pacifisme d’avant-guerre, lui qui déclarait préférer être "un Allemand vivant qu’un Français mort". Quoi qu’il en soit, c’est l’auteur de la Provence et des Provençaux, laissons donc sa mémoire en paix.

Sa nouvelle sur Elzéard Bouffier, cet homme qui, une partie de sa vie dans le silence et loin de toutes conventions, plantait des arbres, montre que l’homme sans moyens avec juste une profonde détermination peut créer une vaste forêt dans un endroit dévasté par la surexploitation. Il redonna la vie à ce territoire au point de le rendre accessible et vital, point de départ de l’installation de nouvelles vies humaines.

Quatre autres chroniques entourent celle-ci, récits de cette âme paysanne pas toujours cohérente, comme cet homme qui vend ses terres où poussent des arbres fruitiers et ne supporte pas de voir que le nouveau propriétaire veut les arracher pour faire pousser du blé...

On est dans cette France paysanne de l’après-guerre, avant le machinisme agricole, une période dure où l’homme est à la merci des éléments naturels, mais peu apte à y faire face car pas formé techniquement.

Mais les Broche (Marie Françoise et Jean Claude) ont choisi cinq nouvelles qui s’imbriquent bien, qui sont dans un même climat et dans un décor réduit à sa plus simple expression, où le spectateur peut poser les éléments qui lui conviennent : quatre cubes qui deviennent sièges, murets…

Les deux acteurs récitants investissent les personnages et nous offrent une belle palette de provençaux.

C’est vif, enlevé, Patrice Dehent et Laurent Feuillebois sont magnifiques, justes, la voix bien posée, la prestance adéquate.

Les spectateurs venus en nombre malgré la pandémie ont applaudi longuement...

Jean Michel Gautier

 

L’Homme qui aimait les arbres

de Jean Giono

Mise en scène : Marie-Françoise et Jean-Claude Broche

Avec : Patrice Dehent, Laurent Feuillebois

Assistante plateau : Marie Broche

Costumes : Marie Thékal

 

 

Mis en ligne le 28 juillet 2021

Merci de cliquer sur J’aime

DERNIERS ARTICLES