INCANDESCENCES

 

Théâtre des Halles
rue du roi René
84000 – Avignon

du 7 au 30 juillet
à 11h
relâche le mardi

 

Incandescences loupePhoto © Francois-Louis Ahteìnas

 

Face à leur destin – épisode 3

 

Une plongée au milieu de la jeunesse, non professionnelle théâtralement parlant, née de parents ayant vécu l’exil et résidant dans des quartiers populaires. Cela permet de voir leur position par rapport à la religion, les traditions, à la culture en général et quelle vision ils ont des relations amoureuses. En passant par leur corrélation au corps et aux différents genres. Enfin comment s'expriment et se transmettent les notions de maternité et de paternité.

Bien des interrogations et bien des prises de position où la culture originelle prend le pas sur la culture française, où parfois le doute s'installe, où rien n'est établi avec certitude.

Chaque jeune a son histoire, et sa culture familiale, importée d’Afrique noire ou d’Afrique du nord. Cette connaissance leur donne un outil pour se positionner, s’affirmer, non pas pour comprendre, mais se placer, exister.

Chacun apporte sa vision et l'ensemble donne un kaléidoscope où s'inscrivent les civilisations des uns et des autres, où se précisent les mythes.

Ahmed Madani a collecté les récits d'une centaine de jeunes, puis neufs ados les ont portés sur scène.

Les récits taillés sur mesure pour chacun d'eux. Ils occupent l'espace avec bonheur, dans un phrasé remarquable et une aisance chorégraphique que l'on doit souligner.

Les vidéos de Nicolas Clauss en fond de scène sont magnifiques, traitées en haute définition, elles apportent un soutien évident au propos.

C'est tonique, plein d'humour et de vitalité.

On prend fait et cause pour ces jeunes dont la vitalité n’est plus à démontrer, mais dont les certitudes sont loin d'être affirmées.

On voit le poids des traditions, des familles, on voit ce que les milliers d'années ont ancré dans les civilisations, on voit l'opposition entre ce passé et ce présent. Tout est dans l'ouverture, le possible.

Que ce soient les filles ou les garçons, ils sont en lutte face à leur culture... impuissants et désarmés.

Ils ont du mal à faire évoluer leur monde. Cela est une certitude. Mais tout est plein d'espoirs, il y a tellement de vitalité en eux !

Jean Michel Gautier

 

Incandescences

avec Aboubacar Camara, Ibrahima Diop, Virgil Leclaire, Marie Ntotcho,  Juli Plaisir, Philippe Quy, Merbouha Rahmani, Jordan Rezgui, Izabella Zak

texte et mise en scène Ahmed Madani
création video Nicolas Clauss

création sonore Christophe Séchet

 

 

Mis en ligne le 7 juillet 2021

Merci de cliquer sur J’aime

DERNIERS ARTICLES