UMA NITÉ, MADEMOISELLE

 

La Nef, Pavillon Villette
Paris

 

Uma Nité Mademoiselle loupe 

 

Ce spectacle au titre étrage émane de la Cie Uma.
Il est sous-titré "théâtre kaleïdoscopique" et est l'oeuvre (Texte et collectage) de Juliette Baron. Il s'agit d'une jeune autrice et comédienne qui se propose, dans son travail, de « dévérouiller l'accès en nous pour nous ouvrir à notre humanité mouvante et à celle de l'autre ».
D'où une approche documentaire, faite de rencontres, d'échanges et d'un re-travail par l'écriture et le jeu. Ce spectacle est donc mouvant.
Il nous présente Uma, une petite fille qui vit dans une banlieue d'aujourd'hui. Le spectacle joue sur la mise en relation de deux mondes, celui de la réalité et celui, fantasmé, de la mythologie hollywoodienne. Nous aurons donc Uma confrontée à Jamie Lee Curtis, ou bien son voisin, Samuel L. Jackson (avec sa "pépée blonde" et sa "caisse")
La trame est quotidienne, banale. Elle est tissée de rêves de consommation et d'ailleurs.
On parle fringues, coiffure, on va dans une agence bancaire, on se confronte à un employé... tout ceci esquissé par deux comédiennes, l'auteur (qui chante, psalmodie et danse) et une narratrice à son micro.
C'est un peu là la limite du genre : à mi-chemin entre une lecture et le spectacle tel qu'il sera finalement (quand ce sera possible) représenté.
Il y a des à peu près, un argot qui date légèrement, des phrases-choc : « Je lui fous un pain sur la gueule ! » Ou encore : « T'esquinte pas le gosier, gros ! »
Cette chronique à plusieurs voix reste dans la suggestion : les choses sont racontées, décrites... et l'on n'y entre que partiellement.
Pourquoi pas ?
Toujours est-il qu'au fil du spectacle, une force se dégage : les mots parlent enfin et l'on suit en creux les aventures d'Uma. On s'intéresse à son voisin Samuel L. Jackson. Comme cette gamine, on rêve de cinéma. On se demande aussi pourquoi on parle tant du Loup. Qui est-il, ce personnage craint et admiré ? Un caïd... un animal ? Toujours est-il qu'il envahit même les rêves d'Uma.
Au final, rap, danse, effets sonores maîtrisés et la présence des deux comédiennes nous ont fait voyager dans des continents pas si éloignés que ça du nôtre, celui de l'enfance et cet autre, à la frange des villes.

Gérard Noël

 

Uma Nité, Mademoiselle

Texte et collectage : Juliette Baron

Interprétation : Sophie Troise, Juliette Baron et acteurs(trices) du territoire des représentations.

 

Mis en ligne le 1er mai 2021


Merci de cliquer sur J’aime

DERNIERS ARTICLES