Entête

SILENCIO

 

Théâtre de la Tempête, La Cartoucherie
Route du Champ de Manœuvre
75012 Paris
01 43 28 36 36

Jusqu’au 24 octobre 2021
du mardi au samedi 20h30, dimanche à 16h30

 

Silencio loupe 

 

Silencio, silencio… facile à dire. Ainsi le Français Cédric Orain et le Portugais Guilherme Gomes se sont associés pour nous parler du silence. Paradoxe apparent, car il y aurait à dire sur le silence.

Nous assistons en fait (c’est la force et aussi le point faible du spectacle) à une série de variation sur ce thème du silence : silence de l’enfant, silence d’un employé au bureau, d’une future mère, silence recherché…

On commence, en guise de mise en bouche, par nous énumérer tous les bruits qui nous assaillent du matin au soir dans la ville… et même à la campagne, pour peu qu’on choisisse d’y vivre ou bien de s’y réfugier. Mutique est cet enfant face à sa mère qui, pour meubler le silence, fait les questions et les réponses et parle, parle.

Il y aura aussi des discussions entre collègues, le message d’une mère à sa fille (sur un répondeur) ainsi, petite pièce dans la pièce, que les réactions d’employés face à un collègue contre qui, peu à peu, ils se montent jusqu’à le traîner plus bas que terre.

Signalons que, quand il est utilisé, le français est surtitré en portugais, comme le portugais l’est, en français.

À côté de la critique, sociale le plus souvent, il y a aussi une réflexion sur la parole, présente ou pas et ce à quoi elle sert. On retiendra plutôt ce père victime d’une attaque, ou ces deux personnages (homme et femme) devant une montagne : ils y parlent d’un oiseau blessé et c’est très beau. Ou encore ces bizarres personnages de musiciens qui, à l’instar de ceux de Beckett, attendent « les autres » en lâchant des propos vains. Ou encore ce dialogue final absurde présentant un vieil homme : est-il dans l’antichambre de la mort… ou simplement perdu ? On évoque une vieille légende. Les derniers mots du spectacle seront : « Pourquoi as-tu chanté ? »

Qu’ajouter de plus, sinon qu’on reste quand même un peu sur notre faim.

Il y avait beaucoup à écrire et à jouer, pourtant, sur le silence.

Certaines scènes s’en approchent et l’utilisation du silence est parfois poussée jusqu’à créer non une tension, mais une sorte de soulagement.

Le décor est sobre et habile, les comédiens tous très bien.

Gérard Noël

 

Silencio

de Guilherme Gomes, Cédric Orain

Avec : Tânia Alves, TeresaCoutinho, Guilherme Gomes, Joao Lagarto, Marcello Urgeghe

Scénographie, vidéo : Pierre Nouvel
Lumières : Bertrand Couderc
Musique : Marion Cros
Costumes : Angela Rochaw
Traduction : Carina Amaral dos Santos

 

 

 

Mis en ligne le 18 octobre 2021


Merci de cliquer sur J’aime

DERNIERS ARTICLES