C.O.N.T.A.C.T.

 

Dans la rue

18h30

du 7 au 31juillet

 

C.O.N.T.A.C.T. loupe 

 

Là on entre dans un nouveau genre théâtral totalement original, du « théâtre immersif ». Le théâtre c’est la rue avec ses passants, ses véhicules, sa vie. On vous a donné rendez-vous à l’angle de deux rues. Une jeune fille vous explique comment les choses vont se dérouler et vous aide à régler votre téléphone. Puis les choses s’enchaînent. Arrive une comédienne dont on entend la voix dans nos écouteurs. Approche un comédien et ils parlent via les écouteurs.  Puis ils se déplacent, les passants sont parfois intrigués, parfois réagissent comme hier quand la jeune fille fait mine d’avoir un malaise, une infirmière est venue pour s’occuper d’elle croyant à une réalité. On suit son périple physique dans les rues et mental dans nos oreilles.

Ce qui est intéressant c’est que bien des choses se produisent in vivo, comme hier où arrivés aux pieds d’une église celle-ci s’est mise à faire sonner ses cloches violemment.

Parfois notre téléphone reçoit un appel, faut interrompre et relancer l’application, très simple.

Mais ce qui est séduisant c’est ce double jeu, cette interpénétration de la scène enregistrée qui se déroule et de la vie de la rue qui se dévide elle aussi sans se soucier de la pièce et pourtant elle en devient partie prenante.

Il faut savoir que cette pièce se joue dans toute l’Europe et que les acteurs vont d’un pays à l’autre avec toujours leur jeu mais par leur voix, les pistes sont minutées et les durées sont fixes ce qui leur permet de placer leur jeu sans se soucier du texte qui, lui, se déroule.

Une forme théâtrale très bien étudiée et s’inscrivant à merveille dans notre triste époque de covid puisque là tout est distancié, personne ne touche personne, on est là suivant le déroulement. La scène se déroule à quelques pas avec des passants qui s’intercalent, ce comédien issu d’un autre ailleurs qui interpelle. La comédienne Sarah poursuit son mal être de lieux en lieux. Dans nos écouteurs c’est la bataille, musiques, paroles ce n’est pas de la stéréo, c’est du multipiste. On se déplace, s’assied parfois sur un banc de libre. L’action se déroule puis les acteurs disparaissent

C’est assurément un spectacle original. On appréhende un peu au début, tout s’appuyant sur des technologies, mais très vite on oublie grâce à une équipe technique active et réactive la magie opère, on sort émerveillé. Bravo Samuel bravo les comédiens et l’équipe technique.

Jean-Michel Gautier

 

C.O.N.T.A.C.T.

de Gabrielle Jourdain et Samuel Sené

Texte de Éric Chantelauze
Musique et design sonore Cyril Barbessol
Dramaturgie Hanna Lasserre

technique : Touaregs.com   Jean Philippe Marie de Chastenay

 

 

 

Mis en ligne le 10 juillet 2021

Merci de cliquer sur J’aime

DERNIERS ARTICLES