URGENCE – TROUS DANS LA TÊTE – PIERPATRICK

 

à L'Ambigu Théâtre 
rue de la bourse
84000 – Avignon

les 28,29 30 novembre à20h
le 1er décembre à 17h`
les 5,6,7 à 20h
le 8 à17h

 

Urgence loupe 

 

Critique de Jean Michel Gautier

Une soirée majestueuse donnée par Pier Patrick
Une douce plongée dans la grande chanson française

 

La vie culturelle avignonnaise connaît très bien Pier Patrick, ce virevoltant personnage toujours le sourire aux lèvres et bien souvent le micro à la main. Il est partout, pas une exposition ne s'ouvre sans sa présence, pas une manifestation n'existe sans qu'on ne l'aperçoive.

Il est d'un naturel souriant et avenant, toujours l'humour à la bouche et le mot de bienvenue à l'évidence. Il a décidé il y a quelque temps de faire un tour de chant, de renouer ainsi avec son passé, de faire une dernière révérence. Lui qui a tant écrit et dit sur les autres avait besoin de se positionner, d'être lui... comme avant. Il a parlé de trous dans la tête... mais quels trous et d'urgence, mais quelle urgence ?

Il a pris des risques, il a répété, créé sa communication et une fois tout en place il a investi le théâtre de l'Ambigu pour une série de représentations.

Son tour de chant, c'est une plongée dans l'univers de la belle chanson française, de cette chanson qu'on aime tant avec Aznavour, Brel, Bécaud, Ferré et Lama... sans oublier ce petit nouveau qui s'est glissé entre les autres, bien à sa place au milieu de ses maîtres....

Pier Patrik a bluffé tout son public, son récital est une douce caresse, d'un grand professionnalisme, le verbe est là, le geste aussi ponctuant les textes, accentuant les mots, la voix bien en place. Une voix un peu rugueuse derrière laquelle en entend aussi l'auteur des chansons qui se faufile.

Sur la scène qu'il occupe sans difficultés, la pianiste Odile Husson l'accompagne magnifiquement avec intelligence, virtuosité et grâce. Leur complicité fait merveille.

Ce récital fut une grande bouffée de poésie et de musique, le meilleur de la chanson française, le nectar servi sur un plateau d'argent. Pier Patrick nous a subjugués, envoûtés, entraînés, ligotés... L'aubade terminée on était en état de manque, on avait encore besoin de l'entendre, on en voulait encore.

Lui qui est sans cesse au service des autres a su retrouver sa place et l'occuper avec exactitude. Lui qui a couru le monde en chantant a gardé de cette vie décousue un grand sérieux, il nous a donné un magnifique spectacle tout en délicatesse et sensibilité. Bravo Pier Patrick on t'aime.

 

Critique de Fanny Inesta

Il y a urgence à aller écouter Pier Patrick
Une soirée qui éclaire notre quotidien

 

Il est des personnes qui nous rendent meilleures et Pier Patrick en fait partie. Nous sommes à l'Ambigu Théâtre, un lieu d'Avignon qui accueille pour plusieurs dates une figure  que tous les Avignonnais connaissent : Pier Patrick, personnage incontournable qui depuis des années se dépense pour les autres sans compter. D'interviews en interviews, il parcourt les salles de théâtre, les conférences, les expositions avec toujours autant de fougue, de générosité et d'amour afin de faire partager le meilleur de tous ces artistes.

Mais ce soir, après des années d'absence et un pari fou et osé, il a lancé le challenge de se produire à nouveau sur scène.

Une table où trône un verre. Les premières paroles de « Ce soir je bois » (la chanson de Paul de Jean -Loup Dabadie) nous parviennent. Ce ne sont ni la voix de Reggiani, ni celle de Berliner et pourtant, son chant nous atteint pleinement. Puis, dans un halo de lumière, Pier Patrick nous apparaît, et continue de nous bercer dans la douce mélancolie de cette chanson avec sa voix de velours.

Dans l'intimité d'un spectacle piano-voix, il revisite le répertoire des plus grands : de Ferré, Aznavour et Brel en passant par Lama ou Bécaud, il reprend les standards qui s'accordent à merveille avec ses propres textes, des pépites qui nous vont droit au cœur. La pianiste Odile Husson avec précision l'accompagne dans une harmonie parfaite et un réel brio.          

Ses chansons dont entre autres « Insulaire » sont telles les pages d'un livre qui se mettrait à chanter : de belles histoires qui nous touchent, il nous parle au cœur avec ses mots et sa poésie.

La voix de Pier Patrick porte les textes en les amenant encore plus haut, parfois murmurée, parfois puissante, un joli mélange qui donne une intensité particulière. Mais par-dessus tout, ce qui nous atteint, c'est que cette voix si chaleureuse transpire d'humanité.

Entre deux chansons, il a l'art et le talent de jouer avec le public, de l'apostropher avec une évidente simplicité. Avec humour, il nous parle de l'urgence de chanter tant qu'il est encore temps, avant que les trous qu'il a déjà dans la tête prennent trop de place, avant que sa raison vacille... Mais il n'en est rien, la machine semble encore bel et bien relancée et gageons qu'il ne va pas s'arrêter en si bon chemin !

Pier Patrick un artiste qui pétille comme un feu d'artifice, l'œil malicieux et le sourire aux lèvres, il offre un charisme qui nous attire irrémédiablement.

Un spectacle d'une grande élégance, des chansons choisies, une belle complicité avec le public, Pier Patrick a été longuement applaudi ! Tous les ingrédients sont là, on court s'y réchauffer, moment délicieux en ce début d'hiver !

Fanny Inesta

 

Urgence – Des trous dans la tête

Un récital de Pier Patrick

accompagné par Odile Husson

 

 

Mis en ligne le 30 novembre 2019


Merci de cliquer sur J’aime

DERNIER ARTICLE