OH MAMAN !

 

La Scène parisienne
34 rue Richer
75009 Paris
01 40 41 00 00

Jusqu'au 31 mars
Du mardi au samedi à 19h
Le dimanche à 15h30

 

Oh Maman ! loupePhoto  © Morgane Delfosse

 

Quatre frères et sœurs et un enterrement.

Dans son texte Oh Maman !, Stéphane Guérin se penche sur un moment particulièrement douloureux et important dans la vie d’une famille : les jours qui précèdent l’enterrement d’un être cher, des retrouvailles qui font jaillir ici de petites et grosses rancœurs.

Tim, l’intello de la famille, parisien et écrivain de surcroît, retourne dans la province de son enfance et y retrouve Tom, le petit frère fonctionnaire et neurasthénique et ses deux sœurs, Gwen, qui élève seule son enfant handicapé et Gwlad, celle qui est restée sur place et qui, par la force des choses a dû s’occuper de leur maman, au prix de sa vie de couple.

Sur la scène, des modules blancs suggèrent les différents lieux et évoluent au gré des passages obligés que suppose un décès : choix du cercueil, Gwlad l’a choisi low-cost, rencontre avec le diacre au nom peu rassurant, choix des chansons pour la cérémonie – Demis Roussos ou un air d’opéra ? – partage des porte couteaux et autres bricoles. On se dispute, on rit, on boit, on se console et on essaie de se prendre dans les bras.

Il y a dans cette pièce deux grandes réussites. La première, le ton, tellement décalé. Ainsi, on se demande si « ça se fait » de partager la nouvelle sur les réseaux sociaux ou de prendre maman en photo dans son cercueil car elle est particulièrement bien coiffée. L’autre réussite, ce sont les personnages, tout en nuances. Il n’y a pas de caricature, chacun peut être tantôt touchant tantôt agaçant, ce qui rend bien toute la complexité mais aussi la richesse des rapports humains. Une famille légèrement barrée interprétée par un quatuor des comédiens à la fois enthousiastes et généreux. Bravo !

Ivanne Galant

 

Oh Maman !

Auteur : Stéphane Guérin
Mise en scène : Guillaume Sentou

Avec : Alysson Paradis, Garance Bocobza, Mikaël Chirinian, Rudy Milstein

 

 

Mis en ligne le 25 janvier 2020


Merci de cliquer sur J’aime

DERNIERS ARTICLES