LE SYSTEME RIBADIER

 

Bouffes Parisiens
4 rue Monsigny
75009 Paris
01 42 96 92 42

Jusqu’au 29 mars,
du mercredi au samedi à 21h,
les samedis à 16h30, les dimanches à 15h.

 

Le Système Ribadier loupePhoto  ©Celine_NIESZAWER

 

Si Georges Feydeau avait assisté à la représentation de sa pièce, nul doute qu’il en serait sorti mort de rire tant l’interprétation des comédiens est éblouissante. (Avec une mention spéciale pour Patrick Chesnais)

Épouse naïve de feu Robineau, Angèle n’a découvert les frasques extra-conjugales de son premier mari qu’après le décès de ce dernier. Aujourd’hui, remariée avec Ribadier, elle reporte sur l’époux vivant la jalousie maladive qui la ronge et la pousse à espionner voire harceler sans répit ce conjoint qui jure pourtant son innocence.

Plus malin que son prédécesseur, Ribadier a trouvé le système indétectable pour sortir discrètement de la maison et échapper chaque nuit à la surveillance de sa femme : l’hypnose. Il l’endort en partant et la réveille à son retour. Ce système fonctionne admirablement jusqu’à l’arrivée inopinée de Thommereux, ami de feu Robineau et secrètement amoureux d’Angèle. Revenu d’un long exil volontaire à Batavia, Thommereux caresse l’espoir d’épouser Angèle qu’il croit encore veuve.

Dans ce Vaudeville improbable, ils sont six : le mari (Pierre-François Laval), la femme (Valérie Karsenti), l’amant (Patrick Chesnais), la bonne (Elsa Roszenknop), le cocher (Emmanuel Vérité) et le mari (Benoît Tachoires) de la maîtresse du mari. Ils ne cessent de se croiser de se séduire, de se mentir, de se provoquer et de déclencher l’hilarité du public. Marionnettes déchaînées, les personnages sont conduits dans un rythme endiablé par un metteur en scène (Ladislas Chollat) aussi inventif que rigoureux. Très originale, la scénographie (Emmanuel Charles) évoque judicieusement les forces de l’hypnose où l’absurde plonge le spectateur dans un rêve éveillé.

Feydeau nous livre avec une drôlerie acide et irrésistible une vision catastrophique du mariage et porte un regard désabusé sur une société bourgeoise corrodée par l’hypocrisie, vampirisée par ses intérêts financiers, et obnubilée par la sauvegarde des apparences. En témoigne la scène où le mari trompé, afin de préserver sa réputation, s’apprête à sacrifier son honneur conjugal sur l’autel de son négoce en vin.

De quiproquos délirants en rebondissements hyperboliques, savamment émaillée de mots d’esprit, la parfaite mécanique de Feydeau achève sa course effrénée dans un océan de folies.

On ne peut que se remémorer les propos de Marcel Achard « Devant les tragédies on étouffe d’horreur. Devant Feydeau on étouffe de rire »

Nadia Baji

 

Le Système Ribadier

Mise en scène : Ladislas Chollat
Assistant mise en scène Eric Supply

Avec : Patrick Chesnais – Valérie Karsenti – Pierre François Martin-Laval – Benoît Tachoires – Elsa Rozenknop – Emmanuel Vérité

Décors Emmanuel Charles
Lumières Alban Sauvé
Costumes Jean Daniel Vuillermoz
Musiques Frédéric Norel

 

 

Mis en ligne le 14 février 2020


Merci de cliquer sur J’aime

DERNIERS ARTICLES