POINT CARDINAL

 

Théâtre de Belleville
16 passage Piver
75011 Paris
01 48 06 72 34

Jusqu’au 30/12/20
Mercredi : 21h15, jeudi : 21h15, vendredi : 19h15, samedi : 19h15, dimanche : 15h

 

loupePhoto © Pauline Le Goff 

 

En mai 2019, la transidentité n’est plus considérée comme une maladie malade. Dans la catégorie des troubles mentaux, elle a été déplacée sous le nom « d’incongruence de genre ». Cette classification entrera en vigueur en 2022. Malgré la visibilité grandissante de cette question dans les films, séries et débats, un long chemin semble encore à parcourir. L’adaptation de Point Cardinal, écrit par Léonor de Récondo, par Sébastien Desjours ancre cette dite problématique dans la réalité quotidienne, presque banale, d’un père de famille en apparence cisgenre.

Laurent a deux enfants, un garçon et une fille, aime sa femme Solange connue au lycée. Il a inscrit son fils au football comme son père l’avait inscrit à son adolescence. Il s’entend bien avec ses collègues et son voisinage. Il a une vie rangée, normée, banale, en somme. Or, Laurent transformé en Matilda aime aller au Zanzibar en cachette et y rejoindre Cynthia. Jusqu’à maintenant, Laurent ne s’est pas posé de question, a rempli les cases qui s’offraient à lui sans difficultés. Cependant, il ne réussit pas à faire taire cette voix féminine en lui, son point cardinal…

Dans son seul en scène, Sébastien Desjours se focalise sur cette double voix du personnage principal. Tout est juste et délicat. Il ne tombe pas dans l’écueil de l’illustratif qui rendrait la pièce grotesque. Le jeu est incarné, sincère et généreux. La pièce montre un aspect du combat moins montré qui échappe à tout traitement manichéen ; celui de Laurent contre Matilda. Il pense pouvoir être guéri pour retrouver une vie apaisée avec sa famille. Il tente d’enfouir cette voix féminine, en vain. L’acceptation ouvre la porte du combat contre le monde extérieur, sa famille et ses collègues. Au-delà de la transidentité, le spectacle nous interroge sur notre juste place, difficile à saisir, à assumer et à vivre.

Alexandra Diaz

 

Point cardinal

Texte Léonor de Récondo
Adaptation scénique, conception et jeu Sébastien Desjours
Production Théâtre de Belleville et Histoire de...

 

 

 

Mis en ligne le 12 octobre 2020


Merci de cliquer sur J’aime

DERNIERS ARTICLES